Archive of ‘Backstage Communication’ category

PLACETOEAT #6 – Le Faitout

|By Nadège| Backstage Communication, Experiment, Place To Eat, Taste

Dimanche dernier, nous étions invitées à tester l’un des restaurants de la famille Fernez : Le Faitout.

source : http://www.lefaitout.be

Sucess Family Story

C’est en 1991 qu’Eric Fernez décide de reprendre le restaurant « Les Marronniers ». À l’époque déjà, il aime les goûts vrais, les saveurs authentiques et les produits de qualité. Il ambitionne d’y faire un resto à la cuisine de terroir mais la sauce ne prend pas.

Au même moment, son frère veut se diriger vers la boulangerie mais hésite encore à se lancer. Eric lui propose donc de transformer l’adresse en grill et de lui confier les rênes. En une nuit, le grill est installé et quelques travaux de maçonnerie plus tard … le tour est joué. Du jour au lendemain, l’adresse avait trouvé son public.

Ce n’est qu’en 2009 qu’Emilie, sa fille, rejoint l’adresse familiale. Elle qui avait juré qu’on ne l’y prendrait pas car, disait-elle, elle voulait voir ses enfants le soir. Pourtant, c’est désormais elle qui préside à la tête du Faitout.

Formée à Namur et à Saint-Ghislain, principalement à la gestion et à l’accueil, c’est donc à ce poste qu’elle commence. Non sans évidemment avoir un background de cuisine inné doublé d’une formation ici et là. Ce qui lui servira d’ailleurs plus d’une fois lorsque l’équipe de cuisine se déforce d’un absent ou d’un malade de dernière minute. Et encore aujourd’hui, vous la trouverez un jour sur deux derrière les fourneaux ou à la porte d’entrée pour vous accueillir.

En vrai chef d’entreprise, elle a su faire comprendre à qui en douterait qu’elle est bien plus que « la fille de ».

À table !

À la carte de cette brasserie, comme le nom l’indique, on fait… tout. Ici, les pains, les terrines et autres fonds sont faits maison. Les frites sont encore coupées main et l’ensemble des préparations sont mijotées, concoctées et assemblées avec passion et savoir-faire qui n’ont rien à envier à la grande sœur d’en face, le restaurant doublement étoilé D’Eugénie à Émilie.

En apéritif, j’ai choisi un Gin de Binche. Toujours curieuse de goûter les boissons locales.

Ensuite…

Les croquettes aux ris de veau et volaille et la terrine à l’ancienne, oignons et cornichons

accompagné d’un Côtes du Rhône rouge frais, Domaine du Riou – Tentation, 2016. Vin réalisé par deux jeunes viticulteurs belges de la région binchoise.

S’il y a bien un plat auquel vous ne pouvez pas passer à côté, c’est bien celui-ci. Cette terrine vous est proposée entière. Oui, oui. Tout ça rien que pour vous ! Un vrai régal.

La brochette de gros scampis avec lard PQA, salade grecque

Et en dessert, nous avons opté pour la carte des suggestions avec un merveilleux au spéculoos et une salade de framboises. Légèreté, douceur, fraîcheur. Que demander de plus pour terminer un bon repas.

Le temps étonnamment estival nous a permis de passer un agréable moment gourmand en terrasse et quelle terrasse ! Le service était rapide. Le personnel, lui, souriant et aux petits soins. Une brasserie que je recommande volontiers mais attention réservez car le restaurant s’affiche très facilement complet.

Plus d’informations :

Le Faitout

Place de la Résistance 1
7331 Baudour
065 64 48 57
http://www.lefaitout.be
Restaurant ouvert 7j / 7j, dès 11h45 et à 18h30

0 comment

PLACETOEAT #5 – Le Clos des Récollets

|By Nadège| Backstage Communication, Experiment, Place To Eat, Taste

Le 10 mars dernier, ma mère et moi, nous nous sommes mises en route pour un petit week-end au « vert » à la découverte de la plus petite ville du monde, nichée dans les Ardennes belges, au cadre XVIIe siècle et l’une de ses adresses incontournables : le restaurant-hôtel le Clos des Récollets à Durbuy.

Cela fait plus de 18 ans que Frédéric Bruneel, un cuisinier passionné et sa compagne tiennent tables et chambres dans une belle maison de pierres située dans la partie piétonne de la ville. Le chef y propose une cuisine française simple, moderne et goûteuse. S’il affectionne particulièrement les crustacés et surtout le gibier dont la région est riche, il n’en oublie pas moins les légumes et autres couleurs dans l’assiette.

En cave sommeillent quelques bouteilles d’ici et d’ailleurs. Même si le chef avoue avoir une préférence pour les vins de l’Hexagone, il ne s’en ouvre pas moins aux autres pays afin de permettre à sa clientèle de voyager, plus que jamais. On assortit donc les menus 3 services, gourmands et gastronomiques d’une sélection variée en fonction des saisons et des découvertes mise en avant notamment sur l’ardoise des vins du mois. Et rassurez-vous, vous pourrez en profiter. Les 8 chambres douillettes ne sont pas loin.

Au menu

Nous avons opté pour le menu Gourmand, composé de 4 services. Ce menu est proposé à 62 € / 25 € la sélection de vins.

Copper Head, Mediterranean Tonic Fever-Tree, zeste d’orange, coriandre et cardamone. Comment ne pas craquer sur les suggestions d’apéritifs ? Gin-gin !

Choux farci au chou-fleur, mousse de jambon d’Ardennes et velouté de Saint-Jacques.

Crabe de la mer du Nord, crème corsée au jus de carapaces et piment d’Espelette, mangues et navets marinés, émulsion gingembre/citronnelle/curry.

Filet de skrei, chicons caramélisés, noix en vinaigrette, céleris, pommes vertes, émulsion de Noilly Prat.

Poitrine de canard, topinambours, chou, sauce au miel et quatre épices.

Poire marinée au citron, caramel au chocolat et glace fromage blanc.

Room 3

Après avoir mangé un excellent repas, nous remontons dans notre chambre : la numéro 3. Une chambre spacieuse, vue sur « le Rocher d’Homalius » – une curiosité naturelle et insolite en forme de « u » retourné, équipée d’un lit double, d’une grande garde-robe, d’un petit espace bureau et d’une salle de bain. Nous avons passé une nuit agréable, la literie était confortable et la chambre bien insonorisée.

Breakfast

Dimanche matin, nous avons eu droit à un petit-déjeuner varié, présenté sous forme de buffet et composé de viennoiseries, de différents pains, pistolets, œufs à la coque, charcuteries, fromages, yaourts, fruits, miel, confitures, pâtes à tartiner ainsi que du jus d’oranges, thés et cafés.

Ce séjour était tout bonnement délicieux.

Compter

  • 107,5€ pour une chambre 1 personne, 144,5€ avec le menu demi-pension et petit-déjeuner, 182,5€ avec le menu gastronomique et petit-déjeuner
  • 135€ pour une chambre 2 personnes, 209€ avec le menu demi-pension et petit-déjeuner, 285€ avec le menu gastronomique et petit-déjeuner

Plus d’informations :

Rue de la Prévôté, 9
6940 Durbuy
info@closdesrecollets.be
+32 86 21 29 69
http://www.closdesrecollets.be
Le restaurant est fermé le mardi et le mercredi.

0 comment

PLACETOEAT#4 – Bistro R

|By Nadège| Backstage Communication, Experiment, Place To Eat, Taste

Un nouvel R souffle sur Orange

Depuis le 2 novembre 2017, en lieu et place du restaurant Orange, c’est le Bistro R qui a ouvert ses portes. Mêmes propriétaires, même passion mais un cadre, une équipe et une cuisine remaniés. Roland Debuyst (dont je vous avais déjà parlé ici) et son épouse Ayse ont donné un nouvel élan à leur établissement.

L’ambiance

La salle à manger se veut spacieuse, aérée, chaleureuse et contemporaine. Ce mélange de bleu pétrole et or a tout pour plaire. Le restaurant peut accueillir une soixantaine de couverts et la même capacité sur une agréable terrasse couverte. On retrouve également un magnifique coin lounge où une quinzaine de personnes peuvent s’installer pour prendre un verre et quelques finger food.

source : http://bistro-r.be/

Au menu

Un retour à l’essentiel : simplicité, local et qualité.

À la carte, le menu du mois en 3 ou 4 services, finger food, entrées, plats, desserts ainsi qu’un large choix de bières, vins et alcools.

Notre choix s’est porté sur le Menu Influence – 4 services avec vins.

En entrée, évidemment, je ne pouvais que choisir le Sashimi de Saint-Jacques, rillettes de canard et fois gras, chips de champignons, huile fumée à l’aneth. Un régal.

En plat, pour ma part, j’ai opté pour le Filet de lieu jaune, pickles d’oignons, coulis d’oignons à la bière, fregola aux épices et coriandre. Quant à mon invité, il a choisi le Filet de marcassin et son civet en gelée tiède, garniture d’hiver, sauce au genièvre.

Assortiment de fromages, de fruits secs et pain flûte.

Et le dessert.. . Chiboust à la vanille, tuile framboise, texture passion, glace au chocolat.

Des prix on ne peut plus abordables, un service efficace et qualitatif, une maîtresse de maison tout à fait charmante et un personnel aux petits soins. Bref, un délice du début à la fin.

Plus d’informations :

Leuvensesteenweg 614,
1930 Nossegem, Zaventem
Tél : 02 757 05 59
Ouvert tous les midis dès 11h30 (cuisine dès 12h) et soirs dès 18h (cuisine dès 18h30) et ce jusque 21h (22h le week-end) sauf les dimanches et lundis.
0 comment

© Copyright Coffee for Everyone 2015-2016. Powered by WordPress. Kelly WordPress Theme by BluChic.